Gabon : supposées poursuites judiciaires contre l’ancien Premier ministre Julien Nkoghe Bekalé, la présidence donne sa position

0
2103
L'ancien premier ministre, Julien Nkoghe Bekalé, © Presse primature, D.R/YIRA Webzine 2020

L’ancien Premier ministre gabonais très silencieux depuis son éviction de la Primature, serait selon certaines indiscrétions dans le collimateur de la justice gabonaise pour des faits officiellement dits inconnus ou pas encore rendus publics.

Débarqué de son poste le 16 juillet dernier alors qu’il présidait dans la même journée un conseil interministériel, l’ancien Premier ministre Julien Nkoghe Bekalé, également président d’honneur de l’Association des jeunes émergents volontaires (Ajev) dont plusieurs membres influents sont actuellement en détention depuis la fin d’année 2019 pour des faits présumés de corruption, devrait certainement s’inquiéter des possibles poursuites judiciaires à son encontre.

Ainsi, lors du point de presse du 20 juillet dernier, le porte-parole de la Présidence gabonaise Jessye Ella Ekogha a tenu à donner la position de la première institution du pays.

Répondant à la question d’un journaliste qui lui demandait si l’ancien Premier ministre Julien Nkoghe Bekalé pouvait s’inquiéter notamment des possibles poursuites judiciaires après son passage à la Primature, le porte-parole a ainsi affirmé que « l’ancien Premier ministre ne fait l’objet d’aucune poursuite judiciaire actuellement ».

En effet, il se susurre depuis quelques jours, que cette possible interpellation entre dans le cadre de l’opération anti-corruption « scorpion » suite à laquelle des hauts commis de l’Etat dont des membres influents de l’Association des émergents volontaires (Ajev) de l’ex directeur de cabinet du président gabonais, Brice Laccruche Alihanga, séjournent actuellement au centre pénitencier de Libreville pour des faits supposés de détournement de deniers publics.

Jofrid MAYOSSA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici