La France, à l’origine de l’assassinat de ces 22 présidents africains en plein exercice de leur fonction ?

0
628
Thomas Sankara, ancien président du Burkina-Faso, assassiné en 1987, © D.R/YIRA Webzine 2020

22 présidents africains en plein exercice de leur fonction ont été assassinés depuis 1963. Se basant sur la formule du général de Gaulle qui affirmait que « la France n’a pas d’amis, elle n’a que des intérêts », plusieurs sources semblent attester une possible main noire de la France dans l’assassinat de ces présidents et dont elle aurait usée de tous les moyens pour éliminer physiquement ceux qui ont tenté de se défaire du joug de la grande métropole.

Ce sont donc 22 présidents africains qui ont été assassinés depuis 1963. Du togolais Sylvanus Olympio en 1963 en passant par le congolais Marien Ngouabi en 1977 ou encore du malgache Richard Ratsimandrava en 1975, la France aurait mis à contribution ses services secrets dont le SDECE (Service de Documentation Extérieure et de Contre-Espionnage), la DGSE (Direction Générale de la Sécurité Extérieure) et la DST (Direction de la Sécurité du Territoire. «  Ce sont ces trois bras armés qui ont fomenté des coups d’Etats en Afrique en se servant des valets et traitres nègres », affirme CF dans sa parution du 24 Août 2018. La Direction du Renseignement Militaire français (DSM) n’est pas en reste.

De Gaulle a-t-il sacrifié les indépendances africaines au profit de celle de la France ?

CF reste très intransigeant là-dessus et affirme qu’il existe quatre raisons pour lesquelles la France a certainement assassinée ces présidents africains.

Premièrement, il y’a le rang de la France au sein de l’Organisation des nations-unies. En effet, en ayant un florilège de chefs d’Etats africains à sa suite, il serait plus facile pour la France d’avoir plusieurs votent à sa suite. La deuxième raison qui est très stratégique pour la métropole, semble être celle d’avoir un accès illimité aux matières premières de certains pays africains, notamment le pétrole, l’uranium, le bois, l’or, le manganèse, le cobalt, le diamant, le cuivre etc. La troisième raison serait celle liée au financement de la politique française avec de l’argent des Etats africains. A travers des prélèvements sur l’aide publique au développement ou la commercialisation des matières premières, la France se la coule en douce avec les richesses africaines. La dernière raison est celle de la France comme sous-traitant des Etats-Unis auprès des pays d’Afrique. On se demande donc si sans le pillage des ressources naturelles de l’Afrique, la France pouvait même se tenir en face de l’Allemagne.

Tableau des présidents africains assassinés durant l’exercice de leur fonction depuis 1963

Nom (s) & prénom (s)PaysDate d’assassinat
Sylvanus Olympio        Togo1963
John-Aguiyi IronsiNigéria1966
Ali ShermarkeSomalie1969
Abeid-Amani KaruméRép. Zanzibar1972
François-Narta TombalbayeTchad1975
Richard RatsimandravaMadagascar1975
Murtala-Ramat MohammedNigéria1976
Marien NgouabiCongo Brazzaville1977
Teferi BanteEthiopie1977
Anouar el-SadateEgypte1981
William-Richard TolbertLibéria1981
Thomas SankaraBurkina-Faso1987
Ahmed AbdallahComores1989
Samuel-Kanyon DoeLibéria1989
Mohammed BoudiafAlgérie1992
Melchior NdadayéBurundi1993
Cyprien NtaryamiraBurundi1994
Juvénal HabyarimanaRwanda1994
Ibrahim Barré-MaïnassaraNiger1999
Laurent-Désiré KabilaCongo Kinshasa2001
Joao Bernardo VieiraGuinée Bissau2009
Mouammar KadhafiLybie2011

Jofrid MAYOSSA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici