Covid-19 : la psychose, ce meurtrier invisible

0
222
Une jeune femme stressée, image illustrative, © D.R

Plus mortel que le virus, la psychose des populations face au Covid-19 est plus alarmante que la vague déferlante des cas que l’on dénombre chaque jour dans le monde.

Entre les témoignages, les suppositions de traitements possibles, les infographies des cas répertoriées chaque jour, les mesures gouvernementales inexplicites et surtout le relai des mauvaises nouvelles des médias, il est impossible de trouver la paix dans les quatre murs de nos maisons.

Avoir peur de la maladie ne mettra pas un frein devant votre porte pour l’empêcher d’y entrer, mais cette peur face à ce virus vous fera vous mourir de l’intérieur. Comment ?

Nous allons citer quelques critères que vous reconnaitrez sûrement des personnes qui vivent dans l’effroi :

  • Elles sont toujours scotchées à la radio ou aux chaînes d’informations qui parlent du virus
  • Elles se lavent les mains et font le ménage toutes les quinze minutes
  • Elles ne veulent faire aucune activité, car la peur les domine et elles ne font rien d’autres qu’écouter les informations, faire le ménage ou faire la cuisine
  • Elles oublient de vivre
  •  

« La mortalité augmente nettement avec l’âge: c’est ce que montre une vaste analyse publiée le 24 février par des chercheurs chinois dans la revue médicale américaine Jama. Sur près de 45.000 cas confirmés, le taux moyen de mortalité est de 2,3%. Mais aucun décès n’est à déplorer parmi les enfants de moins de 10 ans » cite le magazine en ligne Sciences & Vie. Ce n’est pas à déplorer mais ce n’est pas non plus si alarmant que nous font croire les médias. Relativisons !

Si vous avez des enfants, vous leur faites peur ! L’information est certes importante, mais à un moment donné, il faudrait bien décrocher un peu et vous occuper.

Vous avez sûrement des projets sur lesquels réfléchir, des activités familiales gaies à pratiquer, un époux ou une épouse à redécouvrir et une vie de famille épanouie à construire : ne vous prenez pas la tête avec une obsession pour un virus. Le monde n’a pas arrêté de tourner pour autant : les livreurs ont toujours de l’emploi, les usines à fabrication de gels hydro alcooliques tournent toujours, les médecins et les pharmaciens sont toujours en poste et vous êtes toujours en vie.

Ne laissez pas la peur du virus vous tuez, mais ensemble luttons contre la psychose du Corona Virus !

Aude Sharys

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici